Archives pour juin 2009

Johnny HALLYDAY très touché du décès de mickael jackson…

Johnny HALLYDAY très touché du décès de mickael jackson... dans johnny 23099210

Johnny Hallyday a loué vendredi la « grande gentillesse » et « l’extraordinaire simplicité » de Michael Jackson, décédé jeudi à l’âge de 50 ans, un « grand artiste » qu’il avait « eu l’occasion de rencontrer à Los Angeles ». « J’ai appris avec stupeur la disparition de Michael Jackson, que j’ai eu l’occasion de rencontrer à Los Angeles. C’était un garçon d’une grande gentillesse, d’une extraordinaire simplicité et très généreux », a déclaré le chanteur de 66 ans dans un communiqué.« C’est aujourd’hui un grand artiste qui disparaît. C’était aussi un danseur d’exception. Il a révolutionné la musique pop et ouvert la voie à de nombreux jeunes talents. On ne le remplacera jamais », poursuit-il. « Pour ma part, je suis très triste de sa disparition », conclut Johnny Hallyday.
2730310 dans johnny

johnny hallyday a donné un concert d’anthologie à lyon…

bonsoir les amis,

hier c’était un grand jour pour moi, revoir le grand est toujours un moment émouvant pour tous et c’est à 9 h que je me suis pointé au stade.
Seul une centaine de fans était là, cela m’a permis de rencontrer dans la journée des mecs bien: phil, jpp, fan01, rouk1, dayjoh43, johnny73360 etc….
à 17h15 la libération arrive apres avoir subit une organisation déplorable !
enfin la dernière barriere a explosée et ce fut la ruée….lol
La barriere devant la scène est là (pas mal avec des jambes de 53 ans….lol)
apres une bonne prestation de maé, « le grand » est arrivé enfin sous les ovations à 21h 40!!!
johnny hallyday a donné un concert d'anthologie à lyon... dans johnny dsc02610

sa voix a merdée 2 fois sur les 3 premieres chansons et il a fait signe à robin lemesurier qu’il avait plus de voix….!
apres avoir annoncé une interruption pour « une panne electrique »…. il est revenu apres 5 mm…. et là une voix puissante comme jamais jusqu’a la fin !
les tubes se sont enchainés dans le delire des fans qui hurlaient…..
imprévu agréable la présence de david à la batterie sur « allumer le feu » et comme à paris « sang pour sang » !!!!
avec l’apothéose dans l’émotion de « et maintenant… » la soirée du grand était finie, sans compter les inévitables bières avec les amis ….lol

dsc02611 dans johnny

je ne crois pas comme ceux présents à la panne électrique… plutot une injection de cortisone dans la gorge ? toujours est’il que apres le grand s’est donné à fond pour nous donné un concert d’anthologie comme le titre le journal ce matin dont je vous met l’article maintenant : le progres du 25 juin :

Pendant plus de deux heures et demi, Johnny a offert aux spectateurs lyonnais un concert d’anthologie, avec près de 25 chansons…

À 21 h 40, l’œil de l’aigle qui domine la structure tubulaire de la scène s’allume, rouge vif. Un rideau de feux d’artifices jaillit, le batteur descend du ciel derrière sa batterie sur une estrade portée par un élévateur, et tout d’un coup Johnny est là, silencieux. Face aux 38 000 spectateurs de Gerland, il est debout sur scène, impassible sous les clameurs. Puis il attaque en musique : « Quoi, ma gueule ? ».

Après une reprise cuivrée des Beatles, il salut la foule : « Bonsoir Lyon, ça va ? Moi je suis chaud ce soir ». Après « Joue pas de rock’n'roll » et une version agitée de « Dégage », il arrive une chose rarissime lors d’un concert : un long silence, et une annonce timide : «on doit faire face à un incident technique, on revient ». Le public s’inquiète quelques minutes, mais Johnny revient, confondu : « Désolé, ça n’arrive jamais, et il a fallu que ça tombe sur vous… ».

Mais le show repart à 100 à l’heure, sans le moindre signe d’essoufflement. L’intermède rockabilly au cœur du stade est un grand moment, évoquant les belles heures du rock. « Quand on pense que ce mec a 66 ans », soupire un spectateur, en regardant Johnny mener un show qui dépasse les deux heures et demi…

« Johnny, c’est toute notre jeunesse »
Dès le matin, hier, ils se rassemblaient autour du Stade de Gerland (voir notre reportage vidéo ci-dessous). Des fans venus de toute la région, concentrés sur les trottoirs de l’avenue Tony-Garnier. « On est venus de Vesoul, et on s’est perdus ! », plaisantaient ainsi Renée et Rémy, en soulignant que le concert de Montbéliard était bien mieux fléché…

« On suit Johnny depuis le début, quand j’ai commencé à l’écouter, il était à l’armée ! », expliquait Renée, jeune retraitée. « Nous aussi on est à la retraite », précisaient Jean-Paul, Christiane et Eliane, venus de Bourg-en-Bresse. « C’est la première fois qu’on va le voir sur scène, parce qu’avant, avec le travail, c’était très compliqué. Mais je me suis toujours dit : je le verrai avant de mourir ! », insistait Christiane. Et d’ajouter : « C’est toute ma jeunesse… ».

À 25 ans, Émilie a aussi vécu hier son premier concert de Johnny. « Mon papa était fan, et j’ai été bercée par les chansons de Hallyday », explique la jeune commerciale de Versailleux (Ain). Accompagnée de ses copines Carole et Élodie, elles ont passé l’après-midi autour du stade, à attendre le début du show…

Daniel et Jacqueline, des jeunes retraités venus de Vichy ont fait la même chose. Avec l’expérience en plus. « On l’a vu plus de trente fois, à Paris et en province. De Vichy, c’est pratique, on est au centre », explique le couple, arborant, de concert, pantalon en cuir et tee-shirt de Johnny…

Daniel et jacqueline: « Le show est fabuleux, on l’a déjà vu au Stade de France il y a quelques jours. C’est très différent du Flashback tour, il y a beaucoup de nouveautés. »

EMILIE, CAROLE ET ELODIE: « C’est surtout Emilie qui est fan, mais on est venues pour l’accompagner. Parce que c’est quand même une légende, il faut l’avoir vu sur scène ».

Remy et Renée: «On a fait 450 kilomètres pour le voir. On est fans depuis toujours. On l’avait vu à Hyères, dans les années soixante, à l’époque il faisait un duo avec Sylvie.»

voilà, couché à 3h fatigué, heureux, les jambes et la gorge en feu; un corbeau blanc avait hanté gerland pour voir son idole, notre johnny !!!!

concert de johnny à LYON et 4 pages spéciales collector dans « le progres »…

johnnyhallyday.jpg  

C’est la dernière tournée de Johnny Hallyday. Baptisé « Tour 66 », ce périple écume les stades français? affichant des records d’affluence. Demain soir à Lyon, Hallyday jouera ainsi dans un stade absolument complet. Johnny Hallyday, 66 ans et 50 ans de tournée au compteur, sera donc une fois de plus l’événement de la saison. Dès le matin, les foules convergeront vers le stade, et tout le quartier va saturer dès l’après-midi. Voici quelques informations et conseils pratiques pour arriver serein à Gerland et profiter détendu du concert de Johnny. A quelle heure arriver ?

L’ouverture des portes est prévue à 17 heures, il n’est pas utile de venir dès le matin.

Christophe Maé, la première partie prévue, chantera vers 19 heures, le concert de Johnny étant prévu pour 21 heures, avec une fin estimée à 23 h 45.

Arriver entre 17 et 18 heures est la bonne solution.

Où se garer ?

Premier conseil : il est largement recommandé de pratiquer le covoiturage et de venir groupés dans les véhicules.

Il ne faut pas chercher à se garer au plus près du stade, entre les travaux de l’extension du métro et la réservatisation du parking du Palais des Sports de Gerland pour les personnes à mobilité réduite et le personnel du spectacle, il y a peu de possibilités de parking à proximité immédiate du Stade. Autant que possible, les transports en commun sont la bonne solution. Les bus et métro seront opérationnels jusqu’à 0 h 30…

Par où arriver ?

L’accès « Pelouse », soit la plus grosse partie de public, accédera au stade par l’avenue Tony-Garnier, la tribune Jean- Jaurès par l’avenue Jean-Jaurès, la tribune Jean-Bouin et la pelouse « Or » devant de scène par la rue Jean-Bouin. Parking PMR (personnes à mobilité réduite) au parking du Palais des Sports / Accès Avenue Tony-Garnier.

En outre, le parking dit « Surville » ou « Ampère » sera ouvert exceptionnellement ce 24 Juin. Pour s’y rendre, prendre la route de Vienne et après prendre la route qui se trouve à l’angle de la route de Vienne et de la rue Surville.

Attention, tout le périmètre du stade sera interdit à la circulation dès la veille au soir.

Il faut enfin rappeler que bouteilles, canettes, boîtes « métal », et d’une façon générale tout objet dangereux sont bien entendu formellement interdits, tout comme appareils photos et caméras…

Attention aux faux billets

Le spectacle étant complet, quelques vendeurs à la sauvette risquent de se présenter autour du stade. Il est cependant déconseillé d’acheter des billets dans la rue. C’est prendre un gros pari car le risque de faux billets existe…

Demain, nos quatre pages spéciales

Demain mercredi, jour du concert de Johnny, notre journal propose une jaquette spéciale de quatre pages consacrées entièrement à Johnny Hallyday, dédicacée par l’idole, et notamment à ses concerts à Lyon et dans la région depuis près de cinquante ans. Vous saurez tout, évidemment sur la tournée actuelle, avec notamment un compte-rendu des concerts de Saint-Etienne. Mais, grâce au travail de nos archivistes, nous avons remonté le temps, depuis son premier concert à Lyon en 1961, au Palais d’hiver. Une soirée épique et légendaire, notamment évoquée par Johnny dans son autobiographie « Destroy »… Qui dit Palais d’hiver dit forcément Mario Gurrieri, qui fut le photographe officiel de ce music-hall légendaire, qui fut à Lyon ce que l’Olympia était à la capitale. Mario nous a confié quelques clichés historiques, et quelques anecdotes sur les cinquante ans d’amitié qui unissent les deux hommes.

Ces quatre pages permettront aussi d’évoquer les souvenirs de nos lecteurs, dont beaucoup nous ont raconté leurs souvenirs de concerts à Lyon, avec beaucoup d’émotion et de tendresse.

Un numéro « collector », qui raconte l’histoire d’amour jamais interrompue entre Johnny et le public lyonnais…

A ne pas manquer, donc.

Apres Bordeaux et Lyon, Johnny à la tour eiffel le 14 juillet…

dsc023561.jpg 

Johnny Hallyday a décidément du mal à arrêter la scène. Non seulement il a prolongé sa tourné d’adieu de quelques mois, mais en plus il se rajoute des concerts sur son agenda.

Ainsi, Johnny Hallyday donnera un grand concert aux pieds de la Tour Eiffel, le soir du 14 juillet. Ce show géant sera entièrement gratuit, tout comme celui qu’il avait donné au même endroit en l’an 2000.

dsc02410.jpgCe grand concert sera la réplique de celui que donne en ce moment Johnny Hallyday dans les stades, à q uelques détails près. « Ce sera le même spectacle grandiose qu’au Stade de France mais cependant légèrement raccourci de façon à ce que Bertrand Delanoë  puisse envoyer le feu d’artifice qu’offre la mairie de Paris à 23h45« , a ainsi indiqué Jean-Claude Camus, le producteur du rockeur. A noter que la première partie de ce concert sera assurée par Christophe Maé.

Il ya deux ans, Michel Polnareff avait lui aussi donné un concert aux pieds de la Tour Eiffel dans le cadre des festivités du 14 juillet. Il avait réuni 1 million de spectateurs. Johnny Hallyday arrivera-t-il à faire mieux ?

A LENS: Johnny retient la…pluie et soulève BOLLAERT …

dsc02410.jpg

Hier soir, devant 40 000 spectateurs chauds bouillants, Johnny Hallyday a poursuivi sa tournée d’adieux et prouvé qu’un parcours musical se mesure à l’aune d’une vie complète.

PATRICE DEMAILLY > patrice.demailly@nordeclair.fr
Même le ciel, d’humeur bougonne, s’est incliné devant le mythe. Comme par magie, les averses abondantes au cours de la journée ont cessé quand l’aigle en acier planant sur la scène s’est illuminé d’un regard rouge perçant. Rideau d’étincelles. Sans crier gare, le voilà, immobile, les jambes écartées. Premier rugissement : « Quoi ma guueeeuule… » Et la foule l’acclame, à l’unisson. Elle scande son nom comme si elle venait de voir le messie.
Il y a quelque chose d’animal chez Johnny Hallyday, plus proche évidemment du fauve que du cygne. Il n’est pas comme les autres. Mais la différence participe à forger les légendes. Trois titres, pas franchemen t transcendants (Je veux te graver dans ma vie, Joue pas du rock’n'roll pour moi, Dégage), et déjà un grand coup d’oeil dans le rétroviseur. Une route qui  déroule ses virages dans un coin de sa mémoire. Les chansons sont servies par des lumières virtuoses et des animations très pop art. Au-delà des gadgets, l’essentiel est ailleurs. Dans la voix. Profonde, rageuse, incarnant la dernière ligne droite d’un homme qui porte en lui la culture populaire hexagonale de ces cinquante dernières années. Sur Diego, interprété avec une puissance à faire trembler les murs de Jéricho, c’est le frisson qui nous gagne. Puis défile une étonnante galerie de standards : une Gabrielle vénéneuse et accompagnée d’une gymnastique des poignets cultissime, un Que je t’aime imparable, un Requiem pour un fou pénétrant, un Allumer le feu incendiaire. Johnny peut tout se permettre avec un public aussi proche de l’assujettissement. Celui-ci n’en finit pas de l’applaudir à tout rompre pour sa musique au parfum d’éternité.

Rarissimes sont les artistes qui peuvent se targuer d’aligner autant de mélodies familières.

Une évidente jubilation
Une partie de la scène, mouvante, s’avance vers le milieu de l’enceinte pour une succession de morceaux dépouillés dont un émouvant Tennessee dédié à son auteur, Michel Berger. Dans un medley détonant, Johnny saute avec une évidente jubilation de Noir c’est noir à Aussi dur que du bois. Le rockeur n’a plus le même jeu de jambes flamboyant qu’autrefois, mais il se montre d’une impressionnante présence statique. Le final est à couper le souffle, entre notamment le nostalgique Bon vieux temps du rock’n'roll, le solide Toute la musique que j’aime et le décoiffant L’envie.
On se rend compte que c’est une vie, la sienne, la nôtre, qui vient de passer. Et maintenant questionne Johnny. Le chanteur disparaît par une trappe. Il s’est fait plaisir. Bollaert aussi.

Prochaine étape: le havre, avant nantes puis bordeaux…

Tour 66 après sochaux, Metz, ce soir johnny à lens….

 dsc02410.jpg Apres sochaux, metz, johnny fait étape à lens pour un concert qui j’en suis sur va etre toujours aussi beau!

quand à moi j’attend le 24 juin pour le voir à nouveau au stade de gerland à lyon !!!

eh oui quand on aime notre johnny national, on ne compte pas ! Langue 

La tension monte à Lens. Ce soir, le « Tour 66 » de Johnny Hallyday mettra le feu au stade Bollaert où 39 500 fans de la région partageront un concert d’adieux qui s’annonce mémorable. dsc02400.jpg

PAR FRÉDÉRIC CAMUS region@lavoixdunord.fr

Depuis près d’une semaine, Bollaert se transforme. Exit le foot, bonjour le spectacle hors norme ! Hier encore, quatre cents roadies , ces techniciens qui savent monter un aigle à trente mètres de hauteur en deux temps trois mouvements, réglaient les détails d’une scène gigantesque. Ils connaissent leur boulot sur le bout des boulons ! Deux mille mètres carrés de surface, un arc-en-ciel métallique prêt à s’enflammer, quatre déesses en armure, des dizaines de panneaux qui enverront des images en direct… On entre dans une autre dimension. « C’est vraiment impressionnant », s’extasie Gervais Martel, qui en a pourtant vu d’autres.

Le président du Racing-club de Lens nous accompagne dans la loge de Johnny. Là aussi, il est fasciné. Respect. Puis il se lâche. Il aurait pu choisir Noir c’est noir mais non. Imitant le guitar hero, il chante : « Je veux te graver dans ma vie, la-la-la-la-la-la… » On est déjà dans l’ambiance d’un concert si attendu depuis les premiers accords au Stade de France. Serge Doré, l’un des directeurs généraux du club lensois, tombe sur la set list, en évidence sur la coiffeuse. « Un copain a vu le concert. Il paraît que pour le rappel, la reprise de la chanson de Gilbert Bécaud, Et maintenant, que vais-je faire ?, fait dresser les poils sur les bras !

 » En effet, en direct ça doit être prenant.

Passant devant une Harley éblouissante de chromes (ça ne s’invente pas !), retour sur le pourtour de la pelouse, tondue en fin de semaine dernière. Des jardiniers aspirent les derniers fétus gênants. Oui, tout doit être impeccable, comme l’explique Guy Marseguerra, qui coproduit le spectacle : « Cette nuit, nous allons poser les rouleaux en plastique sur la pelouse. Nous ajouterons encore des points de sono derrière les régies pour que les spectateurs entendent bien sur les derniers gradins. Côté technique, tout devra être terminé à 9 h 30 pour le passage de la commission de sécurité. Et à 14 heures, place aux balances, mais sans Johnny. » Le chanteur n’arrivera à Lens que quatre heures plus tard.

D’autres concerts ?  

Pour le stade, l’événement constitue un véritable examen de passage. Ce qu’admet Jean-Marie Bomba, directeur de Bollaert Développement, la filiale du Racing qui en partage l’organisation avec Vérone Productions : « Cela fait un an et demi que l’on parle de Johnny ici. Voilà, on y est !

Je suis très optimiste : tout va bien se passer. En réussissant ce concert de Johnny Hallyday, d’autres contacts vont se nouer. Et je mentirais en disant que l’on n’en a pas. » S’il n’existe pas beaucoup d’artistes francophones capables de remplir un stade, il s’agira de se tourner vers les groupes anglo-saxons. En cherchant, on trouve rapidement… En attendant, c’est Johnny, ses guitaristes et sa troupe de cuivres qui interpréteront les dizaines de tubes : L’Envie, J’ai oublié de vivre, Gabrielle, Requiem pour un fou, Que je t’aime… Repris en choeur, ça va résonner dans les tribunes et sur la pelouse ! Histoire de dire que la mythique route 66 s’est fait une petite place dans le 59-62…

Dernier regard vers le stade. Gervais Martel pense au cadeau qu’il va offrir à Johnny. Quelque chose d’original pour marquer un tel concert dans son jardin. Serge Doré, lui, imagine déjà : « Quand ce sera l’obscurité et que Johnny va commencer à chanter sur cette scène de fou, ça va être géant ! » •

Les rédactions de La Voix du Nord


12

vous pouvez cliquer sur tous le éléments présents dans cette colonne

sauf sur les lignes réservé à l'administrateur... Patrice dit "johnnywhitecrow" vous souhaite une bonne visite de son blog ... merci de laisser des commentaires.

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
  • Album : c'est moi white crow
    <b>img1944.jpg</b> <br />

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

johnnywhitecrow

johnny-whitecrow-ol

une pensée pour mon fils

une pensée pour mon fils

juin 2009
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

articles par catégories

sondage sur johnny

johnny hallyday patrimoine culturel francais: oui ou non ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

mon jardin

mon jardin

Johnnywhitecrow vous remercie de la visite

et vous souhaite une bonne journée, à bientot pour suivre l'actualité de johnny... Patrice vous remercie de vos commentaires... et n'hésitez pas à revenir sur ce blog qui est fait par un fan.et pour les fans pour visionner les articles précédents, cliquer en bas de la page à gauche...à bientot sur HALLYDAY MA FAMILLE ET MOI .

Scrapacaro |
ShoppingLoisirsCreatifs |
KAD DANSE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Milimine une martienne sur ...
| .... sur la voie du repentir
| rêve et passion de nade