• Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

Archives pour septembre 2010

expertise médicale, johnny hallyday: Des fautes ont été commises par le Dr DELAJOUX

Si l’opération de par le docteur Delajoux semble s’être déroulée selon les règles, c’est le suivi postopératoire de l’intervention qui pose problème. C’est, en substance, ce qu’écrivent les deux médecins auteurs de l’expertise. Selon l’infectiologue et le neurochirurgien chargés de ce rapport, «l’indication opératoire était justifiée et conforme aux règles de l’art», tout comme «la technique opératoire».

«En revanche, le suivi et la surveillance postopératoires n’ont pas été conformes aux règles de l’art et aux données acquises de la science à l’époque des faits», estiment-ils dans ce document de 88 pages, que l’AFP a consulté.  

«Lors de la chirurgie, une brèche durale s’est produite», écrivent les experts. En d’autres termes, la dure-mère, une membrane des méninges qui entoure la moëlle épinière, a été cassée, «provoquant une fuite du liquide céphalo-rachidien». C’est cette fuite qui a, par la suite, provoqué l’infection qui a justifié l’hospitalisation du chanteur à Los Angeles. Une telle brèche est «un événement fréquent», lorsque comme Johnny, on est opéré une troisième fois, mais «elle n’est pas considérée comme un accident médical».

Le problème, c’est qu’en cas de brèche durale, «il est recommandé de garder le patient au repos pendant 48 heures pour favoriser la cicatrisation», ce qui n’a pas été fait. Selon le rapport, «le fait de ne pas avoir prescrit un repos strict au lit pendant 48 heures, et d’avoir laissé le patient se lever le lendemain et sortir le surlendemain, n’est donc pas conforme aux règles de l’art et a entraîné une perte de chance de voir la brèche se tarir que l’on peut estimer à 75%».

Les avocats des deux camps s’opposent

Au lieu de mettre un terme à la bataille judiciaire qui opposent les deux camps depuis près d’un an, ces conclusions sur les conditions de l’opération de Johnny Hallyday n’ont fait que l’attiser. Ainsi, par le biais de communiqués successifs, les avocats de Johnny Hallyday d’abord, puis de Stéphane Delajoux ensuite, se sont livrés à la mi-journée à une interprétation totalement différente des conclusions des experts nommés par la pour la faire la lumière sur cette «affaire Johnny».

Pour Me Virginie Lapp, l’avocate de l’«idole des jeunes», la messe est désormais dite : Stéphane Delajoux, ou plutôt ses assureurs, devront payer. Pour elle, il ne fait désormais plus aucun doute que le neurochirurgien de Johnny a bien commis des fautes lorsqu’il a opéré la star en novembre 2009. Dans son communiqué, Me Lapp assure ainsi que Stéphane Delajoux a commis des «fautes et manquements caractérisés» qui lui sont «directement et personnellement imputables». Elle annonce également que son client compte «saisir l’Ordre des médecins d’une plainte à l’encontre du Dr Delajoux au vu des conclusions du rapport.» Me Lapp juge aussi que le rapport permet «d’envisager la responsabilité de la clinique internationale du Parc Monceau».

«Faux», rétorque au contraire le camp Delajoux. Pour Me Hervé Temime, l’ du neurochirurgien, Stéphane Delajoux est même  «pleinement satisfait» des conclusions des experts missionnés par la justice !

Présenté comme «neurochirurgien des stars» pour avoir compté plusieurs «people» parmi ses patients, Stéphane Delajoux avait opéré le 26 novembre 2009 Johnny Hallyday d’une hernie discale. Dans la foulée de son intervention, la rock star, âgée de 66 ans, s’était rendue aux Etats-Unis, où elle avait été admise en urgence le 7 décembre à l’hôpital Cedars-Sinaï de Los Angeles pour une infection. Johnny Hallyday avait été placé deux fois en coma artificiel.

Leparisien.fr

johnny enregistre un nouvel album, depuis ce lundi…

johnny enregistre un nouvel album, depuis ce lundi... dans johnny aujour10

Merci à Mireille (lumiere911) pour l’article transmis par le forum àlavieàlamort.

Elvis du moulin de sore le shar pei 1er excellent au concours international de macon:

notre shar pei Elvis du moulin de sore
Album : notre shar pei Elvis du moulin de sore
le chien le plus plissé de l'ouest.
26 images
Voir l'album

Monsieur notre toutou Elvis a remporter la première place mention excellent en catégorie intermédiaire au concours international de MACON.

Bien entendu nous sommes fier de ce chien reconnu maintenant comme un chien exceptionnel !!!!

Comme nous ne voulons pas de chien objet, il ne fera plus de concours; juste celui de copain de toute la famille et celui là; il le remporte tous les jours

Johnny HALLYDAY: confession d’outre tombe, johnny parle enfin…

laeticiahallyday21111111211.jpgEXCLUSIF. Après de longs mois d’abstinence médiatique, Johnny Hallyday parle enfin. Dans un document exceptionnel que publie ce dimanche le JDD , le rocker se livre sans tabou au romancier et diplomate, Daniel Rondeau. Une confession à la première personne du singulier dans laquelle il revient notamment sur ses déboires de santé, ses douleurs et ses doutes. Mais la star, désireuse de tourner cette page sombre de son existence, parle aussi d’avenir. Le cinéma et le théâtre font partie de ses projets, mais surtout la musique, bien sûr, avec un nouvel album en préparation et une volonté farouche de retrouver son public sur scène dès 2012.

« Je peux mourir, ou je peux vivre, ça dépend comme on m’aime« 
Il faut bien admettre que c’est assez miraculeux que je sois là. Nous sommes à Saint-Barth, avec Laeticia et nos deux filles, je recommence à travailler, j’assiste même à un ouragan tropical, mon premier ouragan, mais je reviens de loin. J’ai beaucoup hésité avant de parler. Je n’aime pas parler, comme je te l’ai dit lors de notre première rencontre, mon métier, c’est chanter, et comme toujours je pense que je n’ai rien à dire. Mais on a raconté beaucoup de choses, et je pense à mon public. Ma tournée a été interrompue, j’ai raté ma sortie, j’en suis encore profondément frustré. Cette fausse sortie, je ne l’accepte pas, je n’ai pas dit mon dernier mot. Je veux donc donner à mon public quelques corrections, des précisions, lui fixer de nouveaux rendez-vous, s’il veut toujours bien de moi. Je suis tombé dans un gouffre et je suis en train d’en sortir, non sans peine. Je suis très fragile, et je suis très fort, ce n’est pas nouveau, mais maintenant tout prend une dimension supplémentaire. Je peux mourir, ou je peux vivre, ça dépend comme on m’aime.

« J’ai souffert atrocement, à un point tel que je me tapais la tête contre les murs« 
Cette tournée, elle avait pourtant bien commencé. Mais à partir du mois d’octobre, j’ai eu à nouveau des problèmes de dos. Mes douleurs ont commencé à devenir terribles. Il y avait des jours où je ne pouvais plus marcher, j’en aurais pleuré tellement j’avais mal, mais je ne voulais pas annuler, alors je me faisais piquer à la cortisone, j’avalais des anti-inflammatoires, des doses de cheval. Et j’ai chanté, même si cette douleur m’angoissait et pourrissait mes journées. J’avais des élancements dans la jambe, je prenais du Voltarène du matin au soir, la tournée était longue, elle a quand même duré six mois. Quand je me réveillais le matin, je me demandais si j’allais pouvoir continuer. Il ne faut pas oublier que j’avais été opéré d’un cancer du côlon pendant l’été.

La disparition de Michael Jackson avait inquiété les sociétés qui assuraient les chanteurs. On m’a demandé un check-up approfondi, une chance, on a dépisté un cancer, on m’a opéré aussitôt, au mois de juillet. Il m’a fallu affronter quelques petites complications, à cause de la cortisone que j’avais prise. J’ai subi trois interventions, deux anesthésies générales. Je suis guéri maintenant. Mon moral n’avait pas été touché, je suis reparti sur la route quinze jours plus tard.

Quant à mon dos, et à ma hernie discale, dès que je suis arrivé au premier terme de ma tournée, j’en ai profité pour me faire opérer par un chirurgien qui m’avait déjà opéré du même problème, le Dr Delajoux. Je suis rentré chez moi après deux jours d’hôpital; dans la nuit, j’ai eu de violentes douleurs et constaté divers problèmes sur lesquels je n’ai pas envie de m’étendre. Laeticia, complètement affolée, a appelé le médecin à 4 heures du matin: “Qu’est ce qu’on fait?” Réponse du toubib: “On verra demain.

Le lendemain, l’infirmière nous a conseillé de retourner d’urgence à la clinique. Le médecin a nettoyé la cicatrice, et m’a laissé repartir sans manifester d’inquiétude. Il m’a dit que je pouvais prendre l’avion pour Los Angeles. Le voyage a été compliqué. J’ai commencé à souffrir, de plus en plus et, en arrivant, je ne pouvais plus marcher. Il a fallu nous résigner à demander au personnel d’Air France d’aller chercher un fauteuil roulant. A ce moment-là, je ne m’inquiète pas, je pense que ça va se passer. J’ai vu les images de mon arrivée, j’aimerais les oublier. Dans les jours qui ont suivi, j’ai souffert atrocement, à un point tel que je me tapais la tête contre les murs. Laeticia a appelé un médecin, qui est un peu notre médecin de famille à Los Angeles. Il soigne ma cicatrice, prend contact avec Delajoux, qui ne dit toujours pas qu’il a percé la dure-mère. Mais les douleurs persistent et augmentent, je ne dors plus du tout. Le matin du 7 décembre, on est rentré le 1 ou le 2, je ne sais, plus, il paraît que j’ai dit à Laeticia que j’avais envie d’un bœuf bourguignon. Au moment de passer à table, devant ce fameux bœuf bourguignon que j’ai totalement oublié, j’ai perdu connaissance. Laeticia m’a emmené en urgence au Cedar-Sinai, en roulant à toute vitesse.

« Papa, viens me chercher. Papa…« 
A l’hôpital, j’ai retrouvé mes esprits. J’attendais dans un fauteuil roulant que ma femme accomplisse toutes les formalités d’admission. On lui a notamment demandé de choisir le médecin qui allait s’occuper de moi. Elle ne connaissait personne et a choisi à l’instinct un type formidable, élégant, un Noir, le Dr Sima. Puis elle a appelé Delajoux qui n’a pas réagi. A l’hôpital, mon état a continué d’empirer. Dans la nuit, on m’a donné de la morphine. Le médecin m’a raconté que j’avais appelé mon père toute la nuit. “Papa, viens me chercher. Papa…” C’est étonnant. Tu connais mes rapports avec mon père. Il m’a laissé tomber quand j’avais 6 mois. Ma mère était mannequin cabine chez Lanvin. Elle travaillait toute la journée. Un soir, elle est rentrée chez nous, rue Clauzel, dans le 9e, et m’a trouvé seul, simplement protégé par une couverture, sur le plancher. Mon père avait vendu mon berceau, ses tickets d’alimentation, et il était parti avec la crémière du quartier.

Je n’ai plus entendu parler de lui jusqu’au jour où, pendant mon service militaire, en Allemagne, un officier m’appelle: “Smet, votre père est là, devant la porte de la caserne, allez le saluer, c’est un ordre.” Je sors, je vois un monsieur avec un Borsalino et un long manteau. Il s’avance, me serre dans ses bras et sort de son manteau un ours en peluche. A ce moment-là, des photographes apparaissent et photographient la scène. Mon père avait été payé pour cette mise en scène. C’était un vagabond, alcoolique, il vivait à l’Armée du Salut. Je lui ai acheté une garde-robe complète, je lui ai trouvé un appartement. Il a essayé de revendre ce que je lui avais acheté et a mis le feu à l’appartement où je l’avais installé pour retourner à l’Armée du Salut. Pourquoi dans mon délire ai-je appelé mon père? Peut-être parce que j’ai pensé à la personne qui m’a le plus manqué. Le docteur a aussitôt prévenu Laeticia: “He is calling his father.” J’aurais pu appeler ma mère qui a passé les dernières années de sa vie près de moi, à Marnes, mais non, c’est lui que j’appelais: ‘Papa, viens me chercher.’

Deuxième partie: « Chaque nuit j’ai peur« 
Troisième partie: « Je dois ma vie à Laeticia « 
Le making of de cet entretien raconté par Daniel Rondeau

Adieu CAMUS, bonjour COULIER et tournée en 2012 sur scène pour johnny hallyday….


laeticiahallyday21111111211.jpg Tout est parti d’une info ce matin du très informé Renaud Revel, de l’Express : Johnny Hallyday aurait décidé de se séparer de son producteur Jean-Claude Camus.


Le journaliste écrit sur le site du mag : « Le feu couvait depuis des mois, rien n’allait plus entre Johnny Hallyday et son producteur, Jean-Claude Camus« .

En mai dernier, Johnny Hallyday avait démenti toute tension entre lui et son producteur.

Il se disait
aussi que Johnny se serait rapproché de Gilbert Coullier qui s’occupe de plusieurs artistes tels Laurent Gerra, Gad Elmaleh ou Céline Dion. Et ce dernier vient de confirmer !

Voici ce qu’a confié sur RTL, Gilbert Coullier : » Johnny m’a demandé de travailler avec lui et j’ai accepté. Ça a été très rapide. Les projets ne sont pas immédiats. Le projet, c’est remonter sur scène en 2012. On n’a pas eu le temps d’en parler, on va se voir dans les semaines qui viennent et on va parler de ce qu’on va faire (…) Je souhaite qu’on avance ensemble, qu’on monte un spectacle à la hauteur de ceux montés par Jean-Claude Camus. Il a travaillé 30 ans avec Johnny et a fait un excellent travail, c’est un producteur formidable, la barre est haute« .



vous pouvez cliquer sur tous le éléments présents dans cette colonne

sauf sur les lignes réservé à l'administrateur... Patrice dit "johnnywhitecrow" vous souhaite une bonne visite de son blog ... merci de laisser des commentaires.

Visiteurs

Il y a 3 visiteurs en ligne
  • Album : c'est moi white crow
    <b>img1944.jpg</b> <br />

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

johnnywhitecrow

johnny-whitecrow-ol

une pensée pour mon fils

une pensée pour mon fils

septembre 2010
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

articles par catégories

sondage sur johnny

johnny hallyday patrimoine culturel francais: oui ou non ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

mon jardin

mon jardin

Johnnywhitecrow vous remercie de la visite

et vous souhaite une bonne journée, à bientot pour suivre l'actualité de johnny... Patrice vous remercie de vos commentaires... et n'hésitez pas à revenir sur ce blog qui est fait par un fan.et pour les fans pour visionner les articles précédents, cliquer en bas de la page à gauche...à bientot sur HALLYDAY MA FAMILLE ET MOI .

Scrapacaro |
ShoppingLoisirsCreatifs |
KAD DANSE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Milimine une martienne sur ...
| .... sur la voie du repentir
| rêve et passion de nade